N

Kaï Nanasé

Ima wa Tôi Natsu
("Un Eté si Lointain")
Nombre de Volumes: 1

Intrigue: Natsuhiko, 17 ans, est le fils unique du célèbre Akihitoshi Takaya, un homme politique très riche et influent. Ce dernier travaille beaucoup, au point que Natsu voit davantage son père à la télé qu'en chair et en os à la maison, et parfois il a le sentiment que cet unique parent qui lui reste n'a que peu d'intérêt pour sa personne. C'est ainsi qu'un jour d'été, alors que la canicule sévit sur la capitale, le jeune homme décide sans rien dire à son père de se rendre en compagnie de Narusé, son professeur particulier, à la villa que possède Mr. Takaya dans une région de montagnes: là, il pourra étudier tranquillement en vue de préparer les difficiles examens d'entrée pour accéder à la prestigieuse université qui lui permettra un jour de prendre la succession de son père. Ce n'est pas que Natsu s'intéresse à la politique, mais vu qu'il souffre un peu d'être délaissé par Mr. Takaya, il souhaiterait que ce dernier soit fier de lui. Néanmoins fuir les grandes chaleurs et profiter du calme de la campagne, bien loin des tentations de la ville, pour se concentrer sur ses révisions n'est pas l'unique raison qui a poussé le jeune homme à se rendre à cette villa où il n'avait pas remis les pieds depuis cinq ans. Car c'est là, dans ce cadre idyllique bercé du chant des cigales, que jadis il a passé le plus bel été de sa vie: Natsu n'avait qu'une dizaine d'années quand il a rencontré lors de ces vacances celui qui allait devenir son tout premier ami et lui laisser des souvenirs inoubliables.

 

Sôta Narazaki

Sono Mé dé Kataré
("Dis-le moi avec les Yeux")
Nombre de Volumes: 1

Intrigue: Le volume, premier manga de l'auteur aux Editions Biblos/Libre, contient deux longues histoires indépendantes l'une de l'autre.

Sono Mé dé Kataré ("Dis-le moi avec les Yeux"), page 3: Sanjô, étudiant en économie et gestion à l'université, a remarqué que depuis quelque temps son regard croisait souvent celui d'un garçon de la même section que lui. Intrigué par cet étrange jeune homme brun qui ne sourit jamais mais tourne régulièrement vers lui son intense regard scrutateur, regard amplifié encore par ses lunettes aux longs verres rectangulaires et aux épaisses mointures noires, Sanjô a mené son enquête et découvert que l'inconnu s'appelle Katsuyuki Morino. Bien qu'étudiant la même matière, les deux élèves n'appartiennent pas au même cursus et n'ont donc jamais eu l'occasion de se retrouver ensemble ni de s'adresser la parole; pourtant, depuis qu'il s'est renseigné sur l'identité de Morino, Sanjô a la curieuse impression que tous deux se croisent de plus en plus souvent. Le jeune homme a cependant d'autres soucis en tête pour se préoccuper outre mesure de cet étrange garçon. En effet, depuis qu'il a remarqué les sentiments amoureux qu'il éprouve pour son meilleur ami Tsuchida, rien ne va plus pour lui: grand, brun, toujours affublé d'un sourire amical, Tsuchida possède une de ces personnalités lumineuses qui rend populaire auprès des autres élèves et fait qu'on ne puisse s'empêcher de l'aimer. Mais si Sanjô se montre très touché de la gentillesse et la prévenance dont son ami fait toujours preuve à son égard, il sait que ce n'est que de l'amitié et n'ose imaginer comment Tsuchida réagirait s'il venait à lui avouer son amour.

Kimi ni Koï suru Amaï Toki ("Le doux instant où je tomberai amoureux de toi"), page 89: Parce qu'il appartient à la "génération computers", Masumi Yasuhara, employé dans une société fabriquant des jouets, s'est vu confier la charge par son chef de bureau de mettre à jour la base de données de l'entreprise. Le problème est que malgré sa jeunesse, Masumi s'y connaît encore moins en informatique que son supérieur: pour lui CSS, XHTML et PHP, tout cela c'est du chinois ! Son collègue de bureau, le jovial Kajigawa, s'empresse néanmoins de le rassurer: le jeune homme n'aura pas à assumer seul la tâche qu'on lui a confiée, car l'entreprise permet à ses employés dans le cas de gros travaux dans son système informatique de faire appel aux services d'un expert. Arrivant à cet instant, Yamamoto, un autre employé de leur service, le genre cadre d'élite avec son allure impeccable et ses lunettes, leur donne hélas une mauvaise nouvelle: Akiba et sa clique, les jeunes informaticiens qui ont coutume de venir les assister en cas d'intervention sur le site internet de leur société, viennent d'achever la création d'un jeu vidéo et se trouvent à présent réduits à l'état de "légumes". Résigné à devoir se débrouiller seul, Masumi se demande donc comment il va faire pour mener à bien son travail quand le lendemain, contre toute attente, l'ingénieur dont il avait tant besoin se présente au bureau. Il se nomme Yoshirô Togashi, et quelle allure il a ! Masumi et ses collègues ont déjà eu l'occasion par le passé de se faire aider par des SE (System Engineer), et chaque fois ils ont eu affaire à des jeunes gens du même type que Akiba et ses amis: crades, mal rasés, surmenés et négligés - voir obèses pour passer le plus clair de leur temps derrière un clavier d'ordinateur. Pas étonnant que la venue de ce séduisant playboy provoque aussitôt un vrai tumulte dans le service de Masumi et ses collègues, éveillant la convoitise de ses membres féminins ! Et Masumi a beau ne pas être une femme, lui-même ne peut s'empêcher d'être troublé en présence du nouveau-venu.

 

Mamoru Narumi

Sono Shisen no Soryûshi
("Les Etincelles de son Regard")
Nombre de Volumes: 1

Intrigue: Ce livre est l'un des rares mangas réalisés par Mamoru Narumi, auteur entre autre des jolies illustrations des romans True Love , Kessen wa Nichiyôbi et Bouquet wa Daré no Té ni (voir page Romans Yaoï). Oda, un jeune professeur qui vient juste d'obtenir son diplôme, commence sa carrière de prof de sport dans un lycée. Dès le premier cours, il est émerveillé de voir l'un de ses élèves exécuter un prodigieux saut en hauteur: c'est Sakamoto, un jeune athlète de haut niveau célèbre dans le pays tout entier. Etrangement, celui-ci semble toujours suivre Oda des yeux, comme si quelque chose le tourmentait. Un jour, les élèves découvrent un vieux magazine de sport où l'on voit des photos de Oda, du temps où ce dernier était lycéen et se trouvait au troisième rang national dans la discipline du saut en hauteur. Quans ses élèves lui demandent pourquoi il a arrêté la compétition en entrant à l'université, Oda répond évasivement qu'il souhaitait faire des tas d'autres choses. Sakamoto, qui a tout entendu, en reste mortifié; et le soir, alors que tous deux sont seuls au gymnase, il dit enfin à Oda tout ce qu'il a sur le coeur: cinq ans auparavant, quand il était enfant, son frère l'avait emmené voir une compétition de saut en hauteur; là, il avait vu Oda sauter pour la première fois, et avait été tellement ému par son style qu'il avait conçu le rêve de devenir un athlète comme lui pour se rapprocher un jour de son idole. A présent qu'il découvre que le saut représentait si peu pour Oda qu'il ait pu l'arrêter si facilement sans raison valable, sa vie et tous ses rêves semblent s'effondrer. Par dépit, Sakamoto étreint Oda dans les vestiaires, et ce dernier, qui comprend douloureusement les sentiments de son élève, se laisse faire. Il n'ose encore parler à Sakamoto de l'accident survenu juste avant son entrée à l'université: renversé par une voiture, il a eu les jambes brisées. Plus jamais il ne pourra sauter, mais refuse de l'avouer à quiconque, ne voulant pas être pris en pitié.

 

Yonezô Nekota

Tsuyogari
("Forfanterie")
Nombre de Volumes: 1
Intrigue : non disponible pour le moment



Kamisama no Udé no naka
("Dans les Bras de Dieu")
Nombre de Volumes: 3 en cours

Intrigue: Ce livre est le premier volume d'une série de récits décrivant les amours de plusieurs adolescents dans une école privée catholique en Angleterre.

Première partie: Comme toutes les Public-schools , le pensionnat du lycée-collège où se déroule notre histoire accueille des jeunes gens de riches familles anglaises et, inutile de le dire, dont beaucoup se révèlent ultra-coincés et intolérants vis à vis des élèves d'autres nationalités et d'autres religions. Dans un tel contexte il n'est donc pas étonnant que Marius, avec sa peau brune et ses cheveux noirs, attire particulièrement l'attention et la méfiance de ses camarades: métis anglo-arabe délaissé par son père et plutôt mal accepté dans l'école parce qu'il est Mulsulman, le jeune homme est amoureux de Ginger, un élève d'une classe supérieure connu pour sa tendance au libertinage et son homosexualité non-dissimulée. Moins favorisé que ses camarades, Ginger se livre au sein de l'école à divers petits trafics (prohibés cela va sans dire) qui lui permettent de se faire de l'argent de poche. Ce n'est donc pas surprenant qu'issu d'une famille très riche, Marius qui ne sait comment exprimer ses sentiments à ce garçon au caractère rebelle et moqueur voie cette activité comme un excellent moyen de se rapprocher de l'objet de ses désirs. Il commence ainsi a acheter régulièrement de la drogue à Ginger, même s'il ne la consomme pas, uniquement pour avoir l'occasion de rencontrer secrètement ce dernier.

Deuxième partie: Issu d'une famille noble, le bel Emilio est un libertin qui multiplie les conquêtes féminines. Au point que par crainte que son fils ne tourne mal et ne devienne irrémédiablement débauché, le père du jeune homme décide de toute urgence de l'inscrire dans une école privée qui prendra en charge son éducation: là, dans cet établissement religieux et strict réservé aux garçons, Emilio sera bien obligé d'arrêter ses frasques ! Et afin de surveiller les faits et gestes de son rejeton, l'aristocrate va même jusqu'à inscrire Won, l'un de ses employés qui est du même âge que son fils, dans la même école que ce dernier afin qu'il ne le quitte pas d'une semelle ! Hélas, le sage père de famille ignore que pour Emilio, filles ou garçons, cela ne fait aucune différence: loin d'arrêter ses activités de séducteur, sa nouvelle école se révèle au contraire comme un terrain de chasse de choix ! Si bien qu'afin d'éviter dans la mesure du possible que le fils de son maître, qui est aussi son ami et dont il connaît parfaitement le caractère, ne porte la main sur ses petits camarades, Won accepte d'entretenir avec Emilio une relation charnelle, ce qui s'avère aisé vu que tous deux logent dans le même internat. Doté d'une forte personnalité, Won, grand brun taciturne originaire d'Extrême-Orient, n'est cependant pas du genre a accepter sans broncher tous les caprices de son ami: non seulement il met un point d'honneur à répéter à Emilio qu'il n'est pas son valet même s'il est au service de son père, mais d'aspect sensiblement plus robuste et viril que l'agaçant playboy, Won se révèle bien loin de l'idéal du partenaire passif, acceptant ses étreintes mais refusant l'idée-même de soumission. Il n'est donc pas étonnant que malgré tous les efforts de son compagnon pour le "distraire", le jeune noble se mette bientôt en quête d'un amant plus docile et attachant.

 

Kamisama no Udé no naka 2
("Dans les Bras de Dieu")
Nombre de Volumes: 3 en cours

Première partie: Si tout s'est arrangé entre Shio et Won, la liaison entre le bel Emilio Applegate et le jeune prêtre de l'école ne fait quant à elle que piétiner. Le religieux a beau avoir repoussé Emilio violemment cette fameuse nuit où l'aristocrate libertin lui avait pour ainsi dire sauté dessus, il lui faut bien admettre qu'il est tombé amoureux du jeune homme, et cela lui donne la pénible impression d'avoir trahi Dieu. Pour tenter d'apaiser son âme, le prêtre passe une partie de son temps libre à prier dans la chapelle, mais régulièrement lui revient en mémoire la scène de ce qui s'est passé avec Emilio. "Si vous me touchez encore une fois.... je me tuerais !" avait-il juré au jeune homme. - "Faites comme bon vous semble.... avait répondu Emilio. Mais dans ce cas.... si vous mourez.... je mourrais aussi.... Et même si vous vous enfuyez dans un endroit où je ne pourrais plus vous voir.... je mourrais. Mais comme vous êtes quelqu'un de doux.... par égards pour moi.... je sais que vous ne pourrez ni fuir ni mourir...." En prononçant ces paroles d'un ton qu'il voulait assuré, Emilio souriait, cependant le prêtre n'avait pas été dupe: repoussé de manière si totale, le jeune homme était cruellement blessé....

 

Youka Nitta

Haru o Daiteita
("Il enlaçait le printemps")
Nombre de Volumes: 11 en cours

Intrigue: Iwaki Kyôsuké, fils cadet d'une riche famille très stricte dont tous les hommes sont voués à devenir bureaucrates, s'est enfui de chez lui car son rêve était de devenir acteur. Il a réussi finalement à se faire un nom en jouant dans des films pornographiques, et lorsqu'il atteint l'âge de 29 ans, la chance lui sourit enfin: une lettre lui parvient, lui demandant de se présenter à une audition pour le premier rôle de l'adaptation en film du best-seller Haru o daiteita , un roman ayant pour thème l'homosexualité. Hélas, Iwaki apprend bien vite que son rival de toujours, le jeune et beau Katô Yôji, de 5 ans son cadet, est lui aussi convoqué pour le rôle. Le jour de l'audition, tous deux arrivent en même temps et sont présentés à la belle écrivain Nagisa Sawa, devant qui ils restent bouche-bée, car elle fait presque deux mètres ! (Normal, en fait c'est un travesti, un ancien inspecteur de police reconverti dans le roman à l'eau de rose.) Afin de déterminer qui des deux acteurs aura le premier rôle, Sawa leur demande de faire l'amour ensemble devant elle pour qu'elle puisse juger lequel correspond le mieux à son image du héros. (Mais en fait, le travelot compte déjà s'octroyer le premier rôle, et cherche un partenaire pour jouer le premier rôle "féminin" - le "passif", quoi - mais Iwaki et Katô l'ignorent encore.) Pour deux acteurs de films pour adultes, celà ne devrait pas poser de problèmes. Cependant, Iwaki, qui n'a jamais couché avec un homme, sent son sang se glacer; mais à sa grande surprise, Katô accepte aussitôt. Pour ne pas se mettre en reste face à son rival, Iwaki est obligé d'acquiescer à son tour. Ni l'un ni l'autre ne peuvent se permettre de laisser passer cette chance de quitter enfin le monde précaire de la vidéo porno, et bien qu'à priori ils se détestent, ils s'enlacent, sous le regard intense et scrutateur de Sawa.

 

Casino Lily
Nombre de Volumes: 1

Intrigue: Magira Yuri est un jeune joueur professionnel très célèbre dans les casinos de Las Vegas en raison de sa curieuse façon de jouer: quand il arrive dans un casino, il perd plusieurs jours d'affilée de grosses d'argent, pour regagner finalement le tout et davantage en un seul coup, puis disparaître tenter sa chance ailleurs. Très populaire auprès des propriétaires d'établissements de jeux en raison de sa beauté et sa personnalité charismatique, ce sont ces derniers qui lui ont donné ce surnom, Casino Lily "le lys des casinos" ( Lily signifie lys en anglais, tout comme le prénom du héros, Yuri, veut dire lys en japonais.) En fait, Magira est victime d'une étrange malédiction: lorsqu'il joue avec son propre argent, il ne parvient jamais à gagner, il faut impérativement qu'il mise celui de quelqu'un d'autre. C'est afin de vaincre cette malédiction qu'il s'est mis à parcourir le monde, ayant fait la promesse à son ami Shôji d'arrêter définitivement le jeu s'il n'y parvenait pas. Portant au cou le talisman offert par Shôji, voilà déjà six mois que Magira se trouve à Las Vegas et que le même scénario se répète encore une fois. Après avoir perdu presque tout son argent, ayant tout juste de quoi s'offrir une pizza, il s'attire les faveurs d'un inconnu, allant même jusqu'à coucher avec lui, puis le convaint habilement de lui confier une mise. Gagnant alors avec une chance déconcertante, il empoche en récompense le tiers des gains. Cette fois, il vient de faire la fortune de Eesan, un jeune danseur qui avait perdu presque toute la recette de son show en s'amusant au casino de l'hôtel où il s'était produit. Mais en remportant d'un seul coup 1 million 500 mille dollars, Magira a attiré l'attention du jeune et beau Carlo, riche propriétaire d'établissements de jeux à Las Vegas et à Monaco, qui souhaiterait le voir travailler pour lui.

 

Umaïmon Kuwaséro !
("Fais moi manger quelque chose de bon !")
Nombre de Volumes: 1

Intrigue: Yasaka Yoshino vient de terminer ses études dans une grande école de cuisine, où il est reçu 2ème de sa promotion. Cette réussite lui vaut d'être engagé comme apprenti dans le célèbre restaurant japonais Yaé , son rêve étant de devenir un maître dans la cuisine traditionnelle. Mais alors qu'il se rend à cet établissement de luxe en tant que client afin d'en goûter les plats, il tombe nez à nez avec Masanori, son rival de toujours, qui lui est sorti premier de leur promotion. Yasaka ne comprend pas sa présence, car ce dernier est censé avoir été embauché dans un restaurant français. Mais il apprend bien vite que Masanori est le propre fils du propriétaire du restaurant Yaé , et lui-même en a été l'un des chefs réputés avant de s'inscrire à l'école de cuisine. Yasaka comprend de moins en moins les intentions de Masanori: ayant commencé son apprentissage à l'âge de sept ans aux côtés de son père, reconnu à 17 ans comme un maître de la cuisine japonaise, pourquoi avoir quitté son emploi pour s'inscrire à l'école et s'adonner à la cuisine occidentale ? A force d'entendre tous les autres employés du Yaé louer Masanori, qui a le même âge que lui, Yasaka commence à ressentir un fort sentiment d'infériorité, d'autant plus qu'il se voit relégué à des tâches inférieures, comme éplucher les patates ou laver la vaisselle. Mais un soir que l'on attend au restaurant des clients éminents, le propriétaire est obligé de s'absenter et le chef des cuisiniers, profitant du départ du patron, fait également faux-bond. Il ne reste que des subalternes, incapables de préparer seuls les plats qui ont fait la réputation du Yaé . Alors que les marmitons ne savent plus que faire, Yasaka décide de ravaler son orgueil et de courir chercher Masanori, le seul capable de sauver la situation....

 

Shin Umaïmon Kuwaséro !
Nombre de Volumes: 1

Intrigue: Ce volume est la suite du manga Umaïmon kuwaséro (voir ci-dessus), shin voulant dire nouveau ou néo en japonais. Deux ans se sont écoulés depuis que le talentueux chef cuisinier Masanori Yaé est rentré de France où, bien que Japonais, il a remporté de nombreux prix et s'est fait une solide réputation. A présent âgé de 26 ans, il est sur le point d'ouvrir à Tôkyô son propre restaurant, "Le Cerisier", entouré d'autres jeunes chefs nippons avec lesquels il faisait son apprentissage en France et dont il s'est attiré l'admiration et le respect. De son côté, Yasaka Yoshino, le petit ami de Masanori, grimpe peu à peu les échelons dans le restaurant japonais de Kyôto où il travaille tout en poursuivant ses études de cuisine traditionnelle. Bien que vivant dans des villes éloignées et ne pouvant se voir très souvent, les deux amants ont réussi à maintenir leur relation, que même les cinq années que Masanori avait passées à l'étranger n'étaient parvenues à briser. Le jour de l'inauguration du "Cerisier", Yasaka se rend donc à Tôkyô, heureux de retrouver enfin son bien-aimé; mais en découvrant l'aspect luxueux du restaurant, il ne peut s'empêcher de ressentir à nouveau ce vague sentiment d'infériorité qui l'a toujours tourmenté face à Masanori: alors que lui-même n'est encore que nikata (cuisinier chargé de la cuisson dans la cuisine japonaise, fonction qui suit juste celle de tatéita , le chef qui compose les plats), ce qui n'est déjà pas si mal vu son âge et l'apprentissage sévère que cette fonction demande, Masanori est déjà un maître reconnu dans le monde entier, couvert de récompenses et possédant son propre restaurant, alors que tous deux ont le même âge et viennent à l'origine de la même école de cuisine.

 

17 guyZ The legend of Crash Generation
Nombre de Volumes: 1

Intrigue: Haruhiko Kiyosu et Kenichi Tokiwa ont tous deux 17 ans. Bien qu'ils se soient apparemment calmés depuis leur entrée au lycée, ils restent très célèbres parmi les jeunes de la ville, tant pour leur tempérament de durs à cuire que pour leurs nombreuses conquêtes féminines, et mieux vaut ne pas les provoquer, surtout lorsqu'ils se trouvent ensemble. Cependant, depuis quelque temps, Haruhiko se comporte de manière étrange. Un soir que Kenichi, beau brun au look de play-boy, téléphone à son ami afin qu'il se rende à leur club habituel où il a appâté trois jeunes filles "faciles", Haruhiko accepte de venir au rendez-vous mais quitte le club à peine arrivé, après s'être montré odieux envers les étudiantes. Kenichi se lance aussitôt à sa poursuite, laissant les trois greluches en plan, mais lorsqu'il demande à Haruhiko ce qui lui a pris, le jeune homme se contente de répondre qu'il en a assez que Kenichi l'appelle sitôt qu'il a envie de draguer, laissant entendre qu'il a des goûts inavouables en partenaires que même son ami ignore. Kenichi, surpris, laisse Haruhiko s'en aller, s'imaginant que le jeune homme a jeté son dévolu sur des filles sado-masos. Comment pourrait-il soupçonner la vérité? Haruhiko lui-même ne parvient pas à comprendre pourquoi l'amitié qu'il éprouvait pour Kenichi depuis tant d'années a pu se changer en amour. Rien que de voir son ami entouré de toutes ces filles dans le club quelques minutes plus tôt avait suffi pour l'enflammer de jalousie. Au début, le jeune homme avait cru que ce désir de possession absolue n'était qu'une sorte de besoin d'accaparation puéril, mais à présent qu'il est enfin parvenu à comprendre le véritable sens de ce désir, se trouver auprès de Kenichi est devenu pour Haruhiko intolérable car il n'ose espérer que ses sentiments soient un jour partagés par un play-boy comme son ami.

 

White Brand
Nombre de Volumes: 1

Intrigue: Ce volume parallèle à la série When a man loves a man est un recueil de nouvelles. En plus des deux chapitres qui constituent l'histoire principale, il comprend quatre autres histoires courtes.

- White Brand 1 (p.3): Quand il était petit, Keshiki Asano s'est fait surprendre par son père alors qu'il échangeait un baiser sur la bouche avec son cousin germain Izuru Fukaya dans l'intimité du garage. Si Mr. Asano avait pris la chose avec humour, honteux que son père ait assisté à cette scène, Keshiki s'était enfuit en courant et engagé sur la grand route, juste au moment où une voiture arrivait. Heureusement Mr. Asano se précipite juste à temps pour sauver son fils, mais percuté de plein fouet par le véhicule, il perd la vie à sa place. Depuis, dix années ont passé. Keshiki n'a pas revu Izuru pendant tout ce temps, jusqu'à ce que tous deux se retrouvent dans la même classe au lycée. En fait, Izuru a fait exprès de postuler dans le même lycée que Keshiki, espérant se réconcilier enfin avec son cousin. Mais ce dernier refuse de lui adresser la parole, et adopte à son égard un comportement des plus réfrigérant. Un jour que tous deux se retrouvent seuls à l'infirmerie, Izuru veut en profiter pour avoir avec Keshiki une conversation sérieuse, mais ce dernier s'obstine à ne pas vouloir lui parler, et tandis qu'il s'apprète à s'en aller, Izuru le retient par le bras. A ce moment, Keshiki réagit avec toutes les marques d'un violent rejet: criant à son cousin de le lâcher, livide, il le repousse de toutes ses forces. Izuru n'en revient pas; c'est comme si le contact de sa peau était pour Keshiki quelque chose de repoussant. Jusqu'alors il pensait que son cousin ne lui pardonnait pas d'être en partie responsable de la mort de son père, mais Izuru doit se rendre à l'évidence, Keshiki le hait au plus haut point. Entendant ces mots, le jeune homme proteste aussitôt. Izuru se trompe, il ne lui en a jamais voulu et ne le déteste pas. Désespéré, Keshiki se décide enfin à avouer le secret qui le tourmente: depuis les funérailles de son père, où les gens n'avaient cessé de proférer que ce dernier était un homme remarquable et quelqu'un de "tout blanc", il a développé une phobie de tout ce qui est noir. Il lui est impossible de toucher les objets de cette couleur au point de manquer s'évanouir et d'être victime de nausées, et Izuru, qui pratique le football en plein air et possède une peau sensible aux ultra-violets, a la peau très brune. Keshiki a tout fait pour essayer de guérir de cette phobie, mais en vain, et ne voulant pas blesser son cousin qu'il aime énormément, il préférait éviter de le rencontrer même si celà devait le faire lui-même souffrir. A ces mots Keshiki fond en larmes, mais heureux et soulagé d'apprendre enfin la vérité, Izuru arbore un sourire radieux. Lui aussi aime toujours autant Keshiki, et afin que tous deux puissent un jour se toucher à nouveau, il décide de l'aider à surmonter sa phobie.

- White Brand 2 (p.35): Après tant d'années de séparation, les deux cousins Izuru et Keshiki ont enfin recommencé à se fréquenter. La mère de Keshiki est si heureuse de revoir enfin son neveu qu'elle en pleure de joie, et le jeune homme a l'impression que le temps qui semblait s'être arrêté depuis la mort de son père a repris son cours normal. Chaque matin, Izuru vient le chercher chez lui afin qu'ils se rendent à l'école ensemble, mais depuis que son cousin a décidé de l'aider à guérir de sa phobie du noir, ils ne se sont pas touchés. Même à présent qu'ils se trouvent côte à côte, rien que de voir sa peau brunie par le soleil Keshiki en a la chair de poule. Sa guérison s'annonce difficile, et le jeune homme désespère de pouvoir toucher Izuru un jour. Cependant la réconciliation des deux cousins n'a pas échappé à Sasahara, l'un de leurs camarades de classe et ami de Izuru. En les voyant tout le temps ensemble alors qu'il pensait que Keshiki et Izuru se détestaient, il commence à penser que tous deux sont tombés dans le piège des écoles réservées aux garçons, c'est-à-dire qu'ils se sont mis à sortir ensemble. Afin d'en avoir le coeur net, un jour dans les vestiaires de la salle de sport, Sasahara se met à tripoter Izuru et à le prendre par le cou tout en observant la réaction de Keshiki. Celle-ci ne se fait pas attendre: rien que de voir quelqu'un d'autre traiter si familièrement son cousin alors que lui ne peut même pas le toucher, jaloux, le jeune homme affiche aussitôt un air des plus irrité. Amusé, pour plaisanter Sasahara prend Izuru par le bras et le précipite contre Keshiki afin de soi-disant comparer la différence de leur couleur de peau. Mais sitôt que celle de son cousin entre en contact avec la sienne, horrifié, Keshiki se met à hurler devant tous leurs camarades de classe: "Eloigne-toi ! Tu me donnes la chair de poule !" Cette violente expression de dégoût laisse les élèves sans voix. Keshiki s'excuse aussitôt auprès de Izuru, mais cette fois, il est allé trop loin. Furieux et humilié, le jeune footballeur s'en va sans lui accorder son pardon. Et à partir de ce jour, Izuru ne vient plus chercher son cousin pour qu'ils aillent au lycée ensemble, ne lui adresse plus la parole. Les choses sont revenues à la case départ, comme avant leur réconciliation. Ne pouvant supporter cette situation pénible davantage, Keshiki tente de surmonter sa phobie par lui-même, mais il ne parvient qu'à se rendre malade. A la fin, décidé à en finir une bonne fois pour toutes, un soir que la nuit est presque tombée le jeune homme se rend chez Izuru....

- Tale End (p.67): Kieth, un Américain, est venu autrefois au Japon afin d'apprendre le Shitsugei , l'art de peindre des motifs blancs sur des plats laqués noirs. Depuis huit ans qu'il vit dans ce pays, il a fait d'énormes progrès dans son apprentissage, au point de susciter l'admiration de son maître qui n'aurait jamais pensé qu'un étranger aurait pu parvenir à maîtriser cet art ancestral typiquement japonais. Comme le vieil homme serait heureux si son fils Takéshi se montrait aussi doué que Kieth ! Mais le jeune homme n'éprouve aucun intéret pour le travail de son père, au point que ce dernier s'inquiète beaucoup pour sa succession. Takéshi a quant à lui d'autres sujets de préoccupation: à présent qu'il a presque achevé son apprentissage, il craint que l'Américain ne retourne dans son pays natal, ce qu'il ne pourrait supporter. Takéshi est amoureux de Kieth depuis leur première rencontre il y a huit ans, lorsque accompagné de son père il était allé chercher le jeune homme à l'aéroport. C'était la première fois qu'il voyait un étranger, et il avait été aussitôt subjugué par ses yeux bleus et ses longs cheveux blonds. Takéshi et Kieth étaient rapidement devenus très proches l'un de l'autre, mais le temps a passé, et le jeune japonais doit se rendre à l'évidence que son ami fait désormais son possible pour l'éviter. Comment lui transmettre ses sentiments ? Apprenant que pour continuer à peindre en vrai professionnel, Kieth a besoin d'une brosse très particulière confectionnée avec des cheveux humains (d'une femme japonaise normalement), Takéshi décide de lui offrir les siens. Comme ils ne sont pas assez longs, il va devoir les laisser pousser, et il espère que celà retardera le retour de son ami aux Etats-Unis. De son côté, Kieth est en proie à d'horribles tourments. Lui aussi aime Takéshi en secret, mais il ne veut pousser le fils de son vénéré maître à l'homosexualité. Pire encore, il a surpris une conversation entre les autres disciples du Shitsugei : ces derniers, jaloux de son talent, affirmaient qu'il est impossible à un étranger de comprendre les finesses de cet art ancestral qui représente l'esprit du Japon; le maître fait des compliments à cet Américain, mais c'est probablement parce qu'il n'en attend pas grand chose. Désespéré, le jeune homme réalise que malgré tous ses efforts, il ne sera jamais un véritable Japonais. Ignorant que le père de Takéshi a décidé de l'adopter pour faire de lui son successeur, Kieth se résoud à rentrer enfin aux Etats-Unis.

- Hasta La Vista, Baby (p.101): Le beau Tomomi Sahara, le ténébreux Kentarô Asaoka et l'angélique Masanori Kuyami sont les trois acteurs principaux d'Asphalt , une petite troupe de théâtre composée uniquement d'hommes et qui remporte un très grand succès. Tous trois vivent dans le même appartement, mais comme Kentarô et Masanori sont amants, ils partagent une complicité qui donne souvent l'impression à Tomomi d'être de trop. En les voyant si heureux, il prend d'autant plus conscience de sa propre solitude, et ne comprend pas ce sentiment qui le pousse malgré tout à vouloir rester auprès de ses amis. Acteur dans l'âme, le jeune homme est prêt à jouer n'importe quel rôle, que ce soit un homme, une femme ou un travesti. Mais cette fois, le défi s'avère particulièrement ardu: dans la prochaine pièce interprétée par Asphalt , qui a pour titre Hasta La Vista, Baby , Tomomi s'est vu confier le rôle principal, celui d'une jeune femme tourmentée par sa stérilité et qui décide malgré tout de devenir nurse pour prendre soin des enfants des autres. Tomomi a beau lire et relire son texte, il ne parvient pas à comprendre les sentiments de l'héroïne. Il lui faut pourtant se mettre dans la peau du personnage s'il veut pouvoir jouer correctement le rôle. A la fin, excédé, il se précipite chez ses parents et "emprunte" à sa soeur aînée récemment divorcée son petit garçon, Yoshinobu. En s'occupant du bébé, le jeune homme espère apprendre ce qu'est l'amour envers un enfant et parvenir ainsi à construire son personnage. Ses deux compères, pourtant habitués à son caractère impulsif, restent héberlués de le voir débarquer avec ce bébé sur les bras ! Mais prendre soin de Yoshinobu, très remuant, s'avère bientôt une tâche plus rude que prévue. Contraint d'attacher l'enfant qui provoque un tas de dégats, Tomomi ne tarde pas à être dépassé par la situation. Mais alors que le bébé, qui ne cesse de pleurer, trouve le réconfort dans les bras de Masanori qui ressemble un peu à sa mère, Tomomi éprouve soudain une rage et une jalousie qu'il ne s'explique pas. En fait, il est en train de vivre comme il le souhaitait au départ la même expérience que la femme stérile de la pièce, mais jamais il n'aurait imaginé que celà s'avèrerait si douloureux. Finalement, se croyant abandonné par le seul être qui aurait pu lui prodiguer de l'affection, le jeune homme s'enfuit de l'appartement en courant. Rompus à ses perpétuelles sautes d'humeurs, Kentarô et Masanori pensent qu'il reviendra sitôt calmé, mais une semaine passe, et Tomomi ne se montre pas. Ignorant les coordonnées de la famille de leur ami, alors qu'ils se trouvaient en pleine répétition, les deux jeunes gens se voient contraints de prendre soin du bébé....

- Tenrankaï no E ("Les Tableaux de l'Exposition" - p.137): Depuis son plus jeune âge, Remy Greves possède un don étrange, celui de lire dans le coeur des gens. Dès son enfance, il avait compris que s'il ne voulait pas passer pour une sorte de monstre, il devait garder ce pouvoir secret à tout prix. C'est ainsi qu'un jour que ses parents, riches collectionneurs de tableaux, devaient se rendre à une vente aux enchères en hélicoptère, Remy n'osa rien dire malgré les commentaires suspects qu'il avait surpris dans l'esprit de leur collaborateur, le directeur d'une galerie. Avant même d'arriver à Seattle où devait se dérouler la vente, l'hélicoptère explosait. La police conclut à un accident, mais certain que s'il parlait de son pouvoir personne ne le croirait, Remy ne put témoigner qu'il s'agissait d'un meurtre destiné à cacher un trafic de contrefaçons. Depuis trois mois qu'a eu lieu la catastrophe, le fait qu'il n'ait pas averti ses parents ne cesse de tourmenter le jeune homme, et son silence le rend en quelque sorte complice du meurtrier. Voilà pourquoi il ne peut se résoudre à dénoncer le directeur de la galerie, qui continue à lui rendre visite comme si de rien n'était. Néanmoins, Remy ne parvient plus à supporter la vue des tableaux qui ornent les murs de la résidence et lui rappellent sans cesse son malheur. C'est ainsi qu'il finit par se décider à mettre en vente la précieuse collection réunie par son père. Un jour, en revenant du cimetière, le jeune homme entend soudain une voix dans sa tête: quelqu'un gémit désespérément qu'il souhaiterait quelque chose à manger. C'est alors que dans une ruelle sombre, Remy découvre un jeune SDF mourrant couché au milieu des poubelles. Pour une fois, son pouvoir s'est révélé utile, et malgré les protestations de son entourage, Remy ramène le jeune homme chez lui, le soigne et lui offre le gîte et le couvert. Ce SDF, Kazuki Lakeson, un Américain d'origine japonaise, est orphelin et n'a plus nulle part où aller. Pourtant, lui seul est capable de venir en aide à son sauveur et guérir l'âme blessée de Remy. Ce dernier s'en est aperçu dès leur première rencontre: contrairement à la plupart des gens qui l'entourent, Kazuki fait preuve d'une honnêteté sans faille et ne dit jamais le contraire de ce qu'il pense. Comprenant que les tableaux accrochés dans la résidence font souffrir son bienfaiteur, en dépit de leur énorme valeur marchande, Kazuki n'hésite pas à les brûler dans le jardin. Emu de cet égard plein de spontanéité et certain qu'il peut accorder toute sa confiance à cet unique ami, Remy se décide enfin à parler de son don....

- One Size Fits All (p.169): Tsutsumi Masamoto, en raison de sa petite taille, voue une véritable passion à tout ce qui est grand. C'est devenu chez lui une sorte de maladie: que ce soit les femmes ou les objets, il ne choisit les êtres et les choses qu'en fonction de leur taille. Sa toute dernière petite amie est une grande perche d'1 mètre 76, mais il n'hésiterait pas à la plaquer s'il trouvait une partenaire encore plus grande. De la fenêtre de son appartement, Tsutsumi aperçoit parfois un très beau jeune homme affairé à sa table à dessin. Ce mystérieux voisin s'absente souvent pour des périodes très longues, et chaque fois qu'il le voit, Masamoto lui adresse joyeusement la parole. Mais l'inconnu ne répond jamais et se contente de tirer les rideaux d'un air irrité. Amusé de ce comportement timide et asocial, Tsutsumi ne s'en fâche pas pour autant et prend la chose avec humour. Un jour, la petite amie de Masamoto découvre par hasard dans un magazine de mode l'identité de ce bel androgyne: ce n'est autre que le célèbre Top Model Claudia, de son vrai nom Kazumi Honjô, qui grâce à son physique équivoque est devenu mannequin vedette pour des marques de vêtements aussi bien masculins que féminins. Et surtout, il mesure 1 mètre 87 ! Aussitôt, Tsutsumi s'empresse de se débarrasser de sa dernière petite amie et décide de conquérir le jeune homme. A force de persévérance, un soir Kazumi lui permet d'entrer dans son appartement. Masamoto fait alors une bien curieuse découverte: en dépit de son physique attirant, le mannequin possède une voix des plus étrange, voilà pourquoi il n'ose pas répondre lorsqu'on lui adresse la parole, tant il craint de devenir un objet de moqueries. Kazumi se montre ainsi incroyablement heureux quand Tsutsumi lui affirme qu'il aime beaucoup le timbre de sa voix et que cette dernière convient parfaitement à son visage voluptueux. C'est la première fois qu'on lui dit une chose pareille. Emu, Kazumi accepte de s'abandonner aux caresses de cet entreprenant voisin. Quant à Masamoto, jamais il n'a connu un tel sentiment de bien-être; tandis qu'il étreint ce corps aux membres longs et fins, il a l'impression de nager dans une mer immense. Mais si les compliments de Tsutsumi sont un baume au coeur pour le jeune homme, Kazumi à son tour pourrait bien donner une leçon à Masamoto: s'il gardera un corps de petite taille toute sa vie, qu'il s'efforce au moins de devenir grand par le coeur et les sentiments; pour commencer, il doit cesser de courir de partenaire en partenaire et apprendre ce qu'est l'amour et sa vertu primordiale, la fidélité !

 

Otoko ga Otoko o Aï suru Toki
("When a man loves a man")
Nombre de Volumes: 1

Intrigue: Ryô Takaaki, 26 ans, est l'hôte numéro un du Ladies Club Schnapps , un établissement nocturne ou les femmes peuvent s'offrir contre de l'argent la compagnie de jeunes hommes séduisants, et parfois davantage si affinités. Même si ce mois-ci Takaaki s'est vu détrôné de sa première place par son cadet Takaaki Shinkawa, 23 ans, dont le physique de rockstar plaît beaucoup aux midinettes, Ryô reste néanmoins l'emblême du Schnapps , où en tant qu'aîné tous les autres hôtes lui vouent adoration et respect, n'hésitant pas à le prendre pour modèle. Il en est ainsi de Shinkawa, découvert et formé par Takaaki, qui ne cache d'ailleurs pas à son idole qu'il est amoureux de lui. Mais Ryô, bien que bi-sexuel, n'a jamais cédé à aucune de ses avances, et ne comprend pas pourquoi Shinkawa, qui pourtant n'est pas homosexuel, s'est ainsi entiché de lui. Il pense que le jeune homme confond seulement amour et adoration.

 

Last Waltz 1
Nombre de Volumes: 2

Intrigue: Un soir, tandis que Ryô Takaaki, hôte d'élite, se rend au club Schnapps où il travaille, il a la surprise de trouver les autres employés rassemblés, la mine sombre. Ces derniers n'attendaient que son arrivée pour lui exposer la situation: ils sont fous furieux contre la nouvelle recrue, Naoki Ishii, qui est en train de leur voler toutes leurs clientes les unes après les autres, en utilisant des moyens détournés et particulièrement déloyaux. Si Takaaki et Shinkawa, respectivement numéros un et deux du Schnapps , n'ont pas grand chose à craindre de ce comportement, leurs collègues quant à eux risquent de voir leur salaire, proportionnel à leur clientèle, diminué de moitié ! La discussion s'envenime avec l'arrivée de la brebis galeuse, Ishii lui-même. Si le jeune homme insolent est aussitôt remis à sa place par l'autorité écrasante de Takaaki, avant de s'en aller, il défie néanmoins Shinkawa, dont il compte bien s'approprier toutes les clientes.

 

Last Waltz 2
Nombre de Volumes: 2

Intrigue: Toshiya Kenzaki, l'un des disciples de Iwaki et actuel gérant du Rusty Nail , a enfin appris le lien qui unit le numéro un du club concurrent Schnapps à son patron. Dès lors, perdant son sang-froid et son pouvoir de réflexion, l'hôte se perd peu à peu dans des sentiments confus. Bien que n'étant pas homosexuel, il souhaite désespérément devenir la personne dont Iwaki a le plus besoin et ne pardonne pas à Ryô Takaaki de monopoliser son idole. C'est ainsi qu'un soir, sachant que Ryô en quittant le Schnapps va se rendre comme d'ordinaire chez son amant, Toshiya ordonne à son ami l'hôte Ishii de retenir le jeune homme le plus longtemps possible. Pendant ce temps, Kenzaki sonne chez Iwaki. Il déclare à son patron qu'il est venu le voir afin de lui ouvrir les yeux: Ryô Takaaki ne le rejoindra pas cette nuit, car il a suivi Ishii; le jeune homme a également été l'amant de Shinkawa, et nul doute que du moment que celui qui l'invite ait la classe, il couche avec n'importe qui. Furieux, Iwaki gifle violemment Toshiya. Comment ce dernier peut-il dire tant de mal d'une personne qu'il n'a rencontré qu'une seule fois ? Mais en voyant pour la première fois son patron d'ordinaire si stoïque perdre son sang-froid, Kenzaki réalise à quel point Ryô Takaaki représente le point faible du business-man. Toshiya veut libérer Iwaki de cette faiblesse, et lui demande hardimment de l'étreindre: il ne croit pas en l'amour entre Ryô et son patron, et si Iwaki prend du plaisir avec lui, il n'aura plus besoin de fréquenter cet hôte d'un club rival. Tremblant de colère devant tant d'insolence, le ténébreux business-man finit par accepter, mais avertit néanmoins Kenzaki: il va le prendre de telle façon que ce dernier ne le demandera pas deux fois !

 

Night Cup
Nombre de Volumes: 1

Intrigue: Ce volume est un retour en

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site