Les amours interdites

Les amours interdites - Mishima Yukio

 

ζ Information

Titre : Les amours interdites
Auteur : Yukio Mishima
Type : Roman
Genre : Réalisme
Editeur : Folio
Rating : T
Nombre de tomes : 1
Nature du slash : L'un des personnages principaux est homosexuels tandis que le personnage principal n'aime pas les femmes


Ξ Résumé

Un vieil écrivain, Shunsuké, est fasciné par la beauté exceptionnelle de Yûichi, un jeune homosexuel. Shunsuké, dont l'oeuvre est connue, mais déjà achevée, a consacré toute sa vie à l'esprit et à la création. En Yûichi, c'est la liberté du corps, l'esthétique réduite à sa pure apparence physique et à la jouissance immédiate, que le romancier découvre. Yûichi, conscient de sa sexualité, hésite à épouser Yasuko, dont l'écrivain est amoureux. Il se confie au vieillard qui, au terme d'un pacte diabolique, l'incite à se marier. Shunsuké pourra dès lors manipuler le jeune homme comme une marionnette, comme un personnage incarné d'un roman qu'il n'écrira jamais. Sa misogynie déclarée, sa rancoeur à l'égard des femmes qui l'ont fait souffrir durant toute sa vie trouvent ainsi un cruel assouvissement. Mais c'est compter sans l'intervention d'autres manipulateurs et surtout croire qu'il peut lui-même échapper à la séduction de Yûichi.

Φ Avis

Ce n'est pas le Mishima le plus accessible... Je l'ai bien aimé mais je l'ai trouvé très complexe, tout en subtilités et du coup, pas toujours simple à comprendre. Le début met pas mal de temps à démarrer et décrit longuement la misogynie de Shunsuke dont les idées ne sont franchement pas agréables à lire. Mais le personnage de Yûichi ne tarde pas à prendre sa place et se révèle nettement plus intéressant, pas forcément attachant mais sa psychologie est intrigante et l'on se demande où le mèneront ses manipulations, ses désirs, son côté volage et sa jeunesse qui doucement s'effrite au profit d'une maturité plus mesquine. L'aperçu de l'univers homosexuel nippon de l'après-guerre est également très réaliste et on y sent le probable vécu de l'auteur. Ceci dit ce ne sera pas mon roman favori de lui, j'ai nettement préféré Confessions d'un masque dans le traitement de l'homosexualité ; quant à son style littéraire, il n'est pas aussi poussé qu'il l'est dans ses nouvelles. Ceux qui aiment Mishima aimeront peut-être ce roman mais je ne conseille pas choisir cette oeuvre pour partir à la découverte de ce formidable auteur, elle est peut-être trop intimiste et difficile d'accès...

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×