be x boy critique 2

Critiques by Sam

 

Attention ce second volet est plus hot que le premier !

Il comporte aussi beaucoup plus d' "interludes" comptant : un test Uke / Seme, des articles sur l'effervescence du Boy's Love en France, un article sur la Japan Expo 2009, un horoscope personnel, des présentations de mangas Yaoi en voie de publication, un lexique Yaoi, la publication de courriers de lecteur...



Me and my demon : Chap 2


Ce second volet nous offre la surprise de changer l'ordre des chapitres en commençant par celui de Me and my demon. La suite de cette histoire est la plus intéressante en soi. La relation entre Setsu et Aki évolue petit à petit malgré une confrontation toujours intense. C'est le seul couple du magasine dont la relation n'est pas encore acquise. Cette fois-ci, nous retrouvons Aki dans son univers professionnel et c'est toute une palette de personnages qui apparaissent : Tetsu Hatoki l'ami d'enfance mignon, gentil mais dont la facette mystérieuse appronfit la qualité du personnage. Mme Sasaki, jeune secrétaire fraichement mariée, pimpante et dynamique et le directeur Mr Miniamiura, l'image bienveillante du "pater" tout craché. Nous appronons alors qu'Aki, au même titre que ses collègue sont des... fonctionnaires ! Cela change du cadre de l'éducation national bateau à souhait. Meilleur rebondissement encore : l'arrivée de Setsu sur le lieu de travail... habillé et coiffé comme un humain ! Son charisme n'en est en rien entaché et nous montre une nouvelle facette encore plus délicieuse du personnage. A la surprise d'Aki et la notre, le démon s'adapte au mieux à son entourage et s'intégre même assez vite. Mais alors qu'Aki profite d'un instant de solitude avec Tetsu pour lui avouer qu'il le considère comme son premier amour de jeunesse, le jeune homme est pris d'une douleur aigue, provenant sûrement de sa maladie. la fin du chapitre se termine magnifiquement : avec le visage de Setsu arrivant à la rescousse du jeune homme malgré sa volonté de le faire disparaitre de vie. Autant dire que ce chapitre est trés prometteur et que nous attendons la suite avec impatience !



Whispers : chap 2


Si le chap 1 de Whispers tapait dans l'originalité avec le fantôme de Kazuki vivant ses derniers instants de bonheur avec son petit ami avant la découverte de son corps, ce chapitre 2 retombe dans la trame typique du lycéen et de sa relation cachée avec un professeur. Ici, un infirmier en particulier. Nous retrouvons les personnages 16 ans aprés la réincarnation de Kazuki. Début prometteur dans la continuité d'une histoire amoureuse prolongée dans la durée mais qui tombe vite dans la facilité. Kazuki est jaloux de la popularité de Renji et vice versa. Leurs rencontres coquines et secrètes se déroulent dans l'infirmerie, trés vite rejoint par un troisième personnage assez loufoque en soi mais qui pourrait s'avérer intéressant par la suite. Renji a changé et semble beaucoup plus assuré qu'avant (surtout lorsqu'il remet en place ce troisième personnage un peu trop entreprenant avec lui). Mais Kazuki reste le seme de leur relation, confiant et poussant Renji à satisfaire ses désirs. La fin du chapitre finit sur une "happy end" érotique puisque Renji accepte de sortir avec le jeune Kazuki. Que nous prépare-t-on pour la suite ? Espérons de meilleurs rebondissements.



Lovely Teachers : chap 2


Ce chapitre continue sur la lancée du premier. Même si l'histoire entre dans le cadre typique de l'éducation nationale, elle reste abordée de façon trés humaine et attachante. Nous retrouvons Komori toujours en proie a ses doutes avec ses élèves mais dont il arrive enfin à se faire apprécier ! Parrainé par son collègue Kyô dont il connait maintenant l'homosexualité il décide d'en connaitre plus sur cet homme qu'il a d'abord rejeté par homophobie mais dont la différence mérite son respect. La démarche de Komori peut aisément s'apparenter à celle des jeunes hommes curieux du domaine de l'homosexualité ou même à la conquête d'informations sur leur propre sexualité. Il se heurte bien évidemment à la pornographie homosexuelle trés facile d'accès sur internet qui pourrait rebuter les amateurs du genre. Heureusement, il ne se limite pas à cette première impression, même si elle fausse sa perception de Kyô et lui fait imaginer des buts pervers à l'invitation de son collègue de s'isoler avec lui. Le malentendu est dissipé même si, pour la première fois, nous voyons Kyô devenir plus qu'entreprenant avec Komori, au point de l'inciter à découvrir le plaisir d'une masturbation masculine. Découverte joliment abordée dans l'histoire et qui tente une approche tout en douceur de la sexualité entre hommes. Chapitre donc réussi et qui continue de susciter notre intérêt et notre enthousiasme pour la suite !



Do you know my detective ? : chap 2

Comme attendu, ce second chapitre aborde le passé de Shigure avec la venue plutôt piquante d'une femme drôlement sexy. Bien entendu, la réaction de Ryunosuke ne se fait pas attendre et il suffit de quelques allusions mystérieuse sur le passé de son coéquipier comme "briseur de couples" pour insuner le doute et la peur dans son esprit. Nous apprendrons à la fin du chapitre que Shigure s'occupait seulement de collecter les informations du coinjoint qui souhaitait briser son couple. Celui-ci engageait un appât pour déclencher l'infidélité et avoir les preuves nécessaires à sa rupture. Shigure ne faisait en aucun cas l'appât comme aavait pu le penser Ryunosuke et le chapitre se termine sur une note d'érotisme de "Happy end". Trop happy ? Peut-être. Malgré quelques turpitudes sentimentales des deux tourtereaux (m'aime-t-il vraiment ou ne suis je qu'un animal de compagnie pour lui ? Pourquoi s'éloigne-t-il de moi alros que je l'aime ?), on aimerait assister à plus de révélations sur Shigure qui lui donnerait plus de profondeur qu'il n'en possède actuellement. Ryunosuke meriterait lui aussi d'être exploité, autrement que comme le grand seme tendre amoureux qu'il parait. Le chapitre est plaisant à lire, il est divertissant mais sans plus. A voir par la suite !



Silent Love : chap 2

Cette histoire était celle qui avait eu son lot de critiques le plus négatif dans le premier volume. Force est de constater que malgré un univers toujours naif en soi, ce chapitre a su éveiller l'intérêt avec, en particulier, l'arrivée de Yukari Machida. Camarade de classe de Tamiya qui éveille la jalousie de Satoru.... mais aussi celle moins attendue de Tamiya ! La jeune lycéenne est dynamique, trés jolie, pimpante et pour une fois : aucunement manipulatrice ou niaise sur les bords. Le personnage a été trés bien écrit et mis en scène. La relation des deux jeunes hommes se compliquent alors et suscite un intérêt nouveau qu'on avait du mal à saisir dans le premier chapitre. La personnalité de Satoru se révèle plus manipulatrice qu'on aurait pu le penser au départ et c'est tant mieux ! Un peu d'assombrissement, bien que léger, ne fait pas de mal au personnage et lui confère une autre dimension. Tamiya se révèlera lui aussi manipulateur en essayant de convaincre Yukari de rejoindre son club et non pas celui de Satoru. Mais cette démarche apparait moins étonnante en soi lorsqu'on la rattache au personnage. Et puis une Happy End sur touche d'érotisme qui met un peu à mal les personnalités de Satoru et Tamiya lorsque la jeune lycéenne décide de ne s'inscrire à aucun club pour pouvoir passer plus de temps avec... son copain ! Petit rebondissement léger en soi mais qui donne un regain d'énergie à l'histoire qui avait commencé bien mollement.



Yebisu Celebrities : chap 2

Nous retrouvons enfin le jeune Takafumi, dont l'attirance pour son patron devient de plus en plus explicite. Le jeune apprentis est ici plongé dans le monde difficile des strass et paillettes dont il se sent de plus en plus étranger. Il y fera alors la rencontre de Haruka, le cousin de son patron, qui ne fera qu'accentuer ce sentiment d'isolement. Nous y apprenons ainsi le nom du boss de l'entreprise et le fait qu'il se soit enfuit du domicile familial pour éviter toute succession. Nous abordons donc un côté plus personnel du personnage énigmatique qui le rend tout à coup plus humain et accessible. Et comme si la trame du chapitre partait dans ce sens, voilà que Takashi Daijô, le patron, se rapproche intimement de Takafumi. Sous le coup de l'émotion ou de l'alcool, le voilà prêt à embrasser Takafumi. La réaction est surprenante venant du personnage et assez déroutante en soi. Malgré une attitude froide le lendemain que l'on met sur le compte de l'erreur de débutant de Takafumi (erreur de format d'impression), Takashi révèle bien vite son attirance pour son jeune employé et s'avoue prêt à lui enseigner toutes les ficelles du métier... en fond de caresses intimes sur un canapé. L'attirance de Takafumi semble donc réciproque (ce que l'on pouvait deviner) mais la personnalité de Takashi et la richesse de son univers semble regorger de surprises. Espérons que l'auteur continuera à exploiter le personnage et les situations intéressantes que permet l'univers déroutant du bussiness. Affaire à suivre !



Hey, Sensei ! : chap 2

Homura n'en démord pas avec son professeur, c'est le moins que l'on puisse dire ! Malgré la froideur et la distance que semble vouloir instaurer le professeur Isa entre lui et son élève, celui-ci ne désespère pas de pouvoir passer du temps seul avec son bien aimé... Et lorsque Isa finit par céder à ses demandes languissantes et lui propose de venir chez lui, il omet de spécifier qu'il habite encore chez ses parents. La surprise ne plait pas à Homura qui n'arrive à décrocher aucun moment d'intimité avec son professeur et finit par douter de l'attachement de son amant (ex petit ami de sa soeur qu'il soupsçonne d'aimer encore). Lorsque son professeur accepte finalement de se rendre chez son élève en sachant tout ce que cela peut impliquer, c'est en marionnette soumise qu'il s'offre à Homura. Face à ce comportement, le jeune étudiant cesse d'exciter son professeur et opte pour les confidences sur l'oreiller. La situation semble complexe pour les deux personnages et si les confessions finissent sur une bonne note, nous sommes loin d'avoir tout résolu. La dernière image du chapitre montrant Isa regarder des annonces de logement est un trés joli moyen de nous faire connaitre son évolution. Le professeur semble prêt à donner une chance à sa relation, en prenant peut-être un futur appartement avec Homura ? En tout cas, il s'agit de la seule histoire où la relation entre les deux hommes s'arrête aux baisers et où l'accession au plaisir charnel semble repoussé. Nous n'en savourons que bien plus leur relation ! Le prochain chapitre se fait désirer, pour notre plus grand plaisir.



Viewfinder : chap 2


Et revoilà Akihito au milieu d'une soirée branchée de politiciens. On sent dès le départ qu'il va trés vite se retrouver au milieu des ennuis... Il se fait kidnapper par un bel appolon japonais aux longs cheveux bruns mais qui va trés vite abuser de son corps. Asami, poussé non pas par l'héroisme mais pour préserver ses intérêts personnels libèrera Akihito... avant de prendre à nouveau possession de son corps, pour le "laver" de toute semence et toute odeur étrangère. L'uke est ici le pur jouet sexuel des grands Seme sadiques. Torturé sexuellement, violé, il n'y en a que pour son corps. Mais l'auteure arrive à donner de la substance à son histoire par un contexte accrocheur et réaliste face à tant d'érotisme parfois cru. Elle nous plonge dans un monde plus japanisant qui ravit nos yeux et nous offre un univers unique, caractéristique du talent d'Ayano Yamane. Bien que les émotions des personnages ne soient pas toujours réalistes (Akihito repartant le sourire aux lèvres aprés tout ce qu'il a vécu), l'auteure arrive à créer une âme à chacun des personnages. Non seulement par son style fin, réaliste et détaillé, mais aussi grâce aux expressions des personnages qui les humanisent au delà du simple dessin.



Welcome to the chemistry Lab : chap 2

Kôsuka et le professeur Shibaura continuent leur relation secrète dans la salle de chimie, cachée aux yeux de tous et en particulier du frère de Kôsuka qui à la mauvaise habitude de faire irruption dans la sale sans crier garde. Le jeune élève gagne quelques centimètres de plus tout comme il continue d'explorer le côté intime de sa relation avec son professeur. La candeur de Kôsuka demandant naivement à son professeur comme faire pour soulager son corps qui semble "prendre feu" contraste pleinement avec la perversité douce mais présente de Shibaura. Celui-ci s'amuse à le regarder se masturber, n'hésitant pas à utiliser des ustensibles à sa portée pour pimenter encore un peu les choses. Malgré le calme et la quiétude qui semble émaner du professeur, ses actes en disent bien plus long sur sa véritablement personnalité.... révélée à la fin du chapitre. Nous découvrons aussi avec plaisir une seconde relation se dessinait en fond de l'intrigue principale. Le frère de Kôsuka semble souvent accompagné, bien malgré lui, par un de ses camarades : Kobayashi. Présenté comme le "prédateur naturel", il apparait à chaque fois auprés du frère de Kôsuka, soit pour l'écarter des situations dans lesquelles il intervient, soit pour lui la morale quant à son comportement face à son frère... et face à lui ! En effet, Kobayashi ne cache pas son attirance pour le jeune homme malgré son air toujours sérieux. Voilà un relation secondaire qui pimente l'histoire de Rie Honjo et qui nous fait attendre la suite avec intérêt !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×